Patricia Von Niederhäusern

Patricia Von Niederhäusern Créations

Née en 1961 dans le Jura Bernois, Patricia Von Niederhäusern dessine, peint, bricole et crée depuis toujours. Pourtant c’est dans le travail social qu’elle va s’orienter d’abord, faute de moyens pour réaliser son rêve d’entrer aux beaux-arts. En 2001, elle effectue, finalement, une formation en arts plastiques, en suivant avec réussite les cours de la prestigieuse et exigeante école Guégan en Bretagne. Pour devenir peintre en décor, spécialisée en trompe-œil.

 

Design et Créations
A la conquête de la « nouvelle poya »

Sensible à la décoration et aux traditions, c’est donc tout naturellement qu’elle se penche sur l’art rural suisse de la poya.  Ces motifs peints ou découpages en papier représentant la montée à l’alpage.  Et c’est ainsi qu’en 2007, grâce à une bonne dose d’imagination et en autodidacte, l’artiste jurassienne revisite et recrée, d’une façon très personnelle la traditionnelle poya. Cette forme d’expression alpine, pour en faire un objet contemporain original, découpé dans du bois fin qui a immédiatement rencontré un  vif succès.

Ayant grandi dans une région de nature préservée, la créatrice d’objets aime la campagne. En outre, elle a même appris à traire les vaches dans son enfance. Et de préciser, dans une interview donnée au journal « Terre et nature » : « J’aime réaliser des scènes fantaisistes et joyeuses, mais sans jamais déformer la silhouette des vaches, ni trahir l’esprit pictural de la poya, ces découpages sont une belle tradition qui mérite d’évoluer avec son époque, mais pas de sombrer dans le pastiche grossier ».

Tout en respectant le style populaire des poyas découpées de naguère, Patricia von Niederhäusern a su l’agrémenter. Par ailleurs, avec humour (parfois coquin) et inventivité, de scènes ludiques, classiques ou en lien avec des événements de l’actualité Suisse. Les thèmes sont variés, allant de l’imagerie traditionnelle au drôle de Kâma-Sûtra des vaches en folie. En passant par le mythe de Guillaume Tell, sans oublier des motifs locaux, comme le combat des reines valaisannes, ou des temps forts, comme la commémoration du Grütli 2007… voire même la Coupe d’Europe de Football pour laquelle elle a réalisé une poya représentant de vaillants sportifs au ballon rond.

Objet décoratif nouveau et surprenant, qui a émerveillé média et amateurs de thèmes folkloriques remis au goût du jour, la  poya version « Pat von N. », après une longue et minutieuse élaboration graphique, est très finement découpée dans du bois (du peuplier contre-plaqué), puis recouverte d’une peinture de protection. Elle est ainsi devenue une décoration fort remarquée dans bien des foyers helvétiques, comme dans les collections de souvenirs inédits de touristes étrangers venus visiter la patrie de Heidi.

Une belle aventure de création pour Patricia von Niederhäusern, dont le dynamisme, la malice et l’esprit imaginatif ont le souffle d’un feu inextinguible.

Suivez nous sur notre page facebook!

Découvrez la collection Poya

Collection poya